OK
AJAX error!

Les forumsDictionnaireFormes interrogatives

Formes interrogatives

Dans le lien suivant www.academie-francaise.fr… je lis :

« Dans les inversions interrogatives, la première personne du singulier en e suivie du pronom sujet je porte un accent grave : aimè-je, puissè-je, etc. »

Je vois « puissè » dans le lexique dicollecte-4.0.1, mais je ne vois pas d'autres mots comme « aimè-je ». Je pense aussi que l'entrée « puissè » devrait être « puissè-je » comme c'est le cas pour l'entrée « fussè-je » présente dans dicollecte-4.0.1.
le 13 février 2011 à 15:18
Ces formes concernent la réforme de 1990, mais il faut aussi que je m’occupe des formes avec accent aigu, qui sont les classiques.
Un truc dans ma longue liste de choses à faire que je n’ai cessé de reporter. :/
le 13 février 2011 à 16:29

Dussé-je y consacrer ma vie...



cette forme est citée dans le Petit Robert on-line (forme littéraire).
Faut-il l'accepter ? et si oui comment le faire ?
le 29 mars 2011 à 16:52

dussé-je dussè-je


Corrigé dans le fichier des affixes.

Pour l'instant, les formes interrogatives ne sont pas générées, ni celles en é, ni celles en è, ni aucune autre.
Le correcteur orthographique donne seulement l'illusion de les faire puisqu'il sépare les mots unis par un trait d'union s'il ne les reconnaît pas. Les formes interrogatives ne sont pour l'instant reconnues que parce qu'il y d'autres graphies similaires.

Seules exceptions que j'ai ajoutées manuellement dans le fichier des affixes : eussé-je, fussé-je, puissé-je et à présent dussé-je, parce que rien ne peut se substituer à celles-ci.

La raison pour laquelle les formes interrogatives ne sont pas générées, c'est la complexité accrue et probablement un problème de performance. Il faut que je fasse des tests.
le 29 mars 2011 à 17:16
J’ai ajouté les graphies en è pour la réforme de 1990.
le 04 février 2013 à 10:47

Notification par e-mail    0