OK
AJAX error!

Les forumsDictionnaireSoudure censément proscrite

Soudure censément proscrite

A priori, la soudure des lettres pouvant provoquer une difficulté de lecture est interdite (exception à la règle A3 du Grand vadémécum).
Cela concerne notamment la soudure de o et a avec i et u.
Exemples : bio-informatique et hospitalo-universitaire sont supposés conserver leur trait d’union.

Problème : dans l’usage, bioinformatique est plus courant que bio-informatique (mais pas encore dans les livres) ; hospitalouniversitaire est encore rare, mais tout de même utilisé, même dans les livres.

Faut-il 1) s’arc-bouter sur la règle, 2) autoriser toujours la soudure même si c’est parfois moche, ou 3) suivre l’usage et voir au cas par cas ?

Ma préférence va à la solution 3, pour les cas où l’usage privilégie la graphie proscrite.
le 20 mai 2012 à 15:03
Ah, cette manie de vouloir supprimer les tirets qui sont pourtant bien utiles :), en particulier pour ceux dont le français n'est pas la langue maternelle (j'ai des souvenirs pénibles des mots composés allemands :().
Moi je pencherais plutôt sur 2 bis :
autoriser les 2 mais marquer la version sans tiret comme déconseillée (comme on en parlait ici : www.dicollecte.org…).
le 21 mai 2012 à 07:27
Je comptais mettre ces nouveautés dans Réforme 1990, qui sert déjà à stocker les graphies déconseillées, car trop novatrices, comme ognon.
le 21 mai 2012 à 08:28

Notification par e-mail    0