OK
AJAX error!

Les forumsGrammalecteEspace est féminin lorsque l'on parle de typographie

Espace est féminin lorsque l'on parle de typographie

Bonjour, pourriez vous modifier les messages d'informations suivants de sorte que le mot espace soit féminin comme c'est le cas lorsque l'on parle d'une espace typographique (fr.wiktionary.org…):
* Il manque un espace
* Si “XXX” est une unité de mesure, il manque un espace insécable. Si le nombre se rapporte au mot suivant, c’est aussi valable. (au passage modifier les guillemets “ par des guillemets français « et » serait à modifier également).
Merci d'avance et merci pour ce super outil.
le 04 juin 2016 à 12:57
Bonjour,

Oui, je le sais bien. Pendant des années, les messages d’erreur utilisaient le féminin. Mais depuis la version 0.5, je suis passé au masculin. Parce que l’emploi du féminin n’est qu’un archaïsme.
Le mot “caractère” est masculin, donc, ça n’a pas de sens d’utiliser le féminin. C’est un pédantisme inutile à mes yeux.

En bref, je fais prévaloir l’usage.
le 04 juin 2016 à 13:14
En désaccord sur le fait qu’il s’agisse d’un archaïsme. Mon Petit Larousse 2005, certes il a 10 ans, indique que le mot est clairement féminin. Idem du côté du CNRTL (www.cnrtl.fr…). Bref ce n’est pas parce que les gens parlent mal qu'il faut le propager, d'autant plus pour un correcteur grammaticale.
le 04 juin 2016 à 13:34
Quand 99 % de la population emploie ce terme au masculin, c’est un archaïsme. Wikipédia semble d’accord avec ça, même s’ils utilisent le féminin (fr.wikipedia.org…).

Appliquer une règle quand on ne sait même pas pourquoi c’est ainsi, alors qu’il n’y a pas spécifiquement de raison visible de cette persistance, c’est le signe d’un archaïsme.

L’emploi au féminin résulte du fait qu’autrefois on utilisait des lames ou lamelles de plomb en typographie. Y a-t-il des lamelles de plomb dans Grammalecte ou en informatique ? Réponse : Non. On n’utilise que des caractères (masculins). Donc, c’est incohérent d’utiliser le féminin. Par ailleurs, autrefois, on pouvait indifféremment utiliser espace au masculin ou au féminin.

On dit une espace par métonymie (signifiant une lamelle espace), et on peut faire exactement la même chose par métonymie au masculin : un espace pour un caractère espace.

Le fait est que ceux qui parlent d’espaces au féminin se sentent toujours obligés d’expliquer qu’on utilise le féminin en typographie (mais sans expliquer, étrangement, que c’est à cause de l’usage de lamelles, ce qu’on n’utilise plus aujourd’hui). Bref, l’espace au féminin, c’est la persistance d’un usage qui n’a plus de raison d’être. Et dans les faits, cet usage n’a plus cours. Je remarque qu’on dit souvent «une espace fine» (féminin), mais «un espace cadratin» (masculin), ce qui est contradictoire.

Cela dit, “espace” est bien enregistré comme épicène dans notre base, chacun peut donc employer le genre qu’il juge préférable. Simplement, je ne me sens pas tenu de me soumettre à un usage que je juge désuet et contraire au sens que je veux faire passer. Car il va sans dire qu’on veut ajouter un caractère espace et non une lamelle espace. Ergo, par métonymie, un espace.

Je ne suis pas d’accord avec ceux qui considèrent que la persistance d’archaïsmes et de contradictions dans une langue est bénéfique à celle-ci (rayonnement international) et je ne comprendrai jamais ceux qui jugent bon l’évolution de la langue jusqu’au jour où ils l’ont apprise, mais qu’à partir de ce moment il est bon qu’elle n’évolue plus du tout. J’ai déjà évoqué ces questions ici : framablog.org…

Je m’indigne régulièrement que les francophones se crispent sur des questions accessoires de langue (pédantisme), tandis qu’ils la maltraitent par ailleurs sans s’y attarder une seule seconde. Je n’ai toujours pas compris par exemple pourquoi “décrédibiliser” a soudainement remplacé “discréditer” (deux syllabes de moins) dans presque toutes les bouches.

Bref… Personne n’est obligé d’être d’accord avec moi, mais rien ne me force à être d’accord avec vous, et je peux utiliser espace avec le genre qui me semble le plus cohérent. :)
le 06 juin 2016 à 07:50
Pour « être dans le vent » et pas trop archaïque, et, pour savoir si en typographie, on parle d' « espace fin » ou d' « espace fine », une recherche sur Google « "espace fin" typo », puis « "espace fine" typo », avec les guillemets dactylographiques, mais sans les guillemets à la française, m'a permis de découvrir qu'au masculin, on obtenait seulement 348 résultats pour 4060 au féminin...
le 16 juin 2016 à 13:18
Il ne s’agit pas d’être dans le vent (notez que je marche ici contre le vent) mais, avant toute chose, cohérent.
Au lieu de suivre aveuglément des règles, j’estime qu’il est bon de savoir si elles ont (encore) un sens et une utilité. Or, dans le cas présent, je ne vois ni cohérence, ni utilité, juste le suivi aveugle d’un usage passé sans rapport avec le présent.
Encore une fois, il ne s’agit que du message dans Grammalecte, pas de l’étiquetage du mot “espace” dans la base. Tout le monde peut continuer à l’employer au féminin en toutes circonstances.
le 16 juin 2016 à 13:51
Désolé de rouvrir un fil aussi vieux, mais je suis un peu décontenancé par la raison avancée ici.
Je doute que d’inventer ses propres règles lexicales soit une bonne méthode. Une langue est une convention, à chacun de s’y tenir. La cohérence, justement, voudrait qu'on la respecte.
Je condamne également le pédantisme à ce niveau, il ne sert à rien de montrer à quel point on a raison envers quelqu’un qui se trompe. Cependant, même si cette erreur et vraiment bénigne, elle reste une erreur.
Un espace et une espace ne sont tout simplement pas le même mot.
On dit « une pomme », on ne va pas commencer à dire « un pomme » sous prétexte que le nom « fruit » est masculin…
le 30 novembre 2020 à 14:46

Notification par e-mail    0