OK
AJAX error!

Les forumsThésaurusIdées pour le thésaurus

Idées pour le thésaurus

Je trouve dommage qu'il n'y ait pas de (vraie) base de synonymes dans le domaine public, et surtout qu'il n'y ait pas de projet Wordnet français.

Je pense qu'il est possible de construire une base, en utilisant des dictionnaires tombés dans le domaine public.

Les 2 plus récents que Gallica propose sont (je n'ai pas vérifié dans la librairie Google):

Le Dictionnaire des synonymes de la langue française de Benjamin Lafaye (1884):
gallica.bnf.fr…
gallica.bnf.fr…

Le Nouveau dictionnaire des synonymes français d'Antoine-Léandre Sardou (1874)
gallica.bnf.fr…

Un OCR rapide a été effectué sur ces 2 oeuvres, mais une vérification manuelle mériterait d'être effectuée, par exemple grâce aux Distributed Proof Readers:
www.pgdp.net…

Cela permettrait d'avoir enfin une base fiable, un peu vieille, soit.
J'ai vu que le projet Gutenberg avait fait la même chose pour le thésaurus de Roget.

Enfin, je rêve d'un dictionnaire analogique, qui donnerait enfin un vrai sens au mot "thésaurus".
le 06 juillet 2016 à 22:41
Avec du temps, tout est toujours envisageable. Il faudrait un travail considérable pour extraire et normaliser les données que vous mentionnez.

Ce dont vous rêvez est au-delà de notre portée. Il faudrait plusieurs personnes à temps plein pour tout ça.
le 07 juillet 2016 à 10:05
en fait, il faudrait pousser le bouchon encore un peu plus, et se baser, réviser, et étendre le Dictionnaire des Racines des langues européennes de Grandsaignes d'Hauterive (Larousse, 1948) et commenter, où que possible, par le classement des sens des mots abordé en 1866 (date de publication) par François Sudre, dans son livre "Langue musicale universelle", selon son commentaire, 'au moyen de laquelle tous les différents peuples de la terre, les aveugles, les sourds et les muets peuvent se comprendre réciproquement' (ce qui fait que la dame aveugle, sourde, et muette présentée par le défunt présentateur Jean-Luc Delarue, aurait pu s'exprimer avec même un étranger non francophone au lieu d'être totalement dépendante de son accompagnatrice sociale pour communiquer). Le génial Stephen Spielberg l'a bien compris puisqu'il a remis en mémoire du monde entier ce savoir développé en France dans l'un de ses chefs-d'œuvre. Ce serait un premier pas vers la globalisation des connaissances linguistiques, et je pense qu'il serait à la portée de l'intelligence artificielle, puisque le langage de programmation PROLOG, français aussi, car créé à Marseille, avant de mieux se développer à l'étranger que chez nous, le fut précisément dans le contexte de travaux linguistiques et précisément pour eux (ainsi vu, TOUT bon dictionnaire devrait être au format et au codage de PROLOG, surtout que PROLOG a l'énorme avantage de la flexibilité et de la flexibilité de gestion des données. Comme en "ways", on peut commencer avec un seul mot, par ex. le célèbre "hello", mais pas seulement pour l'affichage du dit mot sur une fenêtre par ailleurs vide, mais pour lancer la productivité réelle ("ways" questionne à chaque mot nouveau: il en faut un pour lancer la phase de réelle de productivité, ou l'entrer par la fonction "apprentissage", qui est aussi disponible, et le reste s'ensuit le plus naturellement possible en faisant boule de neige à chaque utilisation...). Autre remarque: les progrès de translate.google.com sont époustouflants...
le 07 mai 2019 à 13:10

Notification par e-mail    0