OK
AJAX error!

Les forumsÀ propos du siteProfil du site : « chiffré » au lieu de « crypté »

Profil du site : « chiffré » au lieu de « crypté »

Bonjour,
Tout d’abord merci pour cet outil incroyable. Je souhaitais proposer une correction concernant le terme « crypté » utilisé dans la gestion du profil utilisateur. Ne s’agirait-il pas de « chiffré » plus exactement ? Je vous propose une ressource complémentaire à ce sujet : chiffrer.info… D’un autre côté, quel est l’intérêt d’afficher cette information ?
le 30 mars 2017 à 11:26
Bonjour,

Pourtant, on dit bien :
— cryptanalyse,
— cryptanalyste,
— cryptique,
— cryptogramme,
— cryptographe,
— cryptographie,
— cryptographier,
— cryptographique,
— cryptologie,
— cryptologique,
— cryptologue,
— cryptomonnaie,
et bien sûr :
— cryptage,
— crypter, dans les dictionnaires de références,
et pourtant pas :
— chiffranalyse,
— chiffranalyste,
— chiffrique,
— chiffrogramme,
— chiffrographe,
— chiffrographie,
— chiffrographier,
— chiffrographique,
— chiffrologie,
— chiffrologique,
— chiffrologue,
— chiffromonnaie.

Alors, au nom de quoi, je vous prie, ne pourrait-on pas utiliser cryptage ou crypter ?

Crypt-, ça vient du grec, et ça signifie caché ou secret. C’est même beaucoup plus précis que chiffrer, qui est polysémique. Par ailleurs, en informatique, tout est chiffrement, mais tout n’est pas cryptage… puisque tout n’est pas secret.

Du reste, il est absurde de pouvoir utiliser “crypté” pour “chaînes cryptées” comme ils l’affirment mais pas ailleurs. Le participe passé serait permis, mais pas l’infinitif ? Pourtant, ceux qui reçoivent une chaîne cryptée en possèdent la clé… Et moi, justement, je ne peux pas décrypter vos mots de passe de la base de données… Justement, le hashage n’est pas réversible (sauf éventuellement avec des tables de hashage évidemment, si vous avez choisi des mots de passe faibles, mais ce n’est pas un décryptage pour autant).

Bref…

Ça me fait marrer le prétexte que le terme n’est pas dans le dictionnaire de l’Académie française… Si ces gens-là s’interdisent d’utiliser tout ce qui n’est pas dans le dictionnaire de l’Académie française, ils ne vont plus pouvoir dire grand-chose.
D’une manière générale, je trouve particulièrement irritants ces gens prétendument soucieux de la langue française, qui se braquent toujours sur des futilités avec un pédantisme particulièrement aiguisé, tandis que par ailleurs la maltraitance de la langue française se poursuit sans relâche. Tout ça, au nom de prétendus anglicismes, qui sont bien plus des hellénismes, de mon point de vue. L’informatique est pourtant pétrie d’anglicismes bien plus ennuyeux, me semble-t-il. Bref, on n’a vraiment pas les mêmes priorités.

Mais bon, chacun est libre de faire comme il l’entend, après tout.
le 30 mars 2017 à 12:01
D’une manière générale, le choix des mots pour désigner quelque chose a toujours quelque chose d’un peu arbitraire… Crypter et cryptage n’ont rien d’incohérent, il s’agit bien de rendre caché ou secret quelque chose, c’est parfaitement justifié.

Ils pourraient pourtant militer contre de véritables incohérences comme énervé, qui signifie à l’origine quelque chose dont on a ôté les nerfs… fr.wiktionary.org… c’est-à-dire l’inverse du sens qu’on lui donne usuellement.
le 30 mars 2017 à 12:21

D’un autre côté, quel est l’intérêt d’afficher cette information ?


J’ai oublié de répondre à ça.
Il fut un temps lointain où il y avait moyen de commander certaines actions du site via des URL spécifiques sans avoir à s’identifier, grâce à ce code. Il se pourrait que ça serve à nouveau un jour.
Il ne s’agit pas juste du hash de votre mot de passe… mais j’ai oublié à quoi ça correspond exactement. Peu importe. Pour l’instant, ça ne sert plus à rien.
le 30 mars 2017 à 12:46
Je me doutais que j’avançais en terrain miné, mais je ne m’attendais pas à une telle charge. Tu fais effectivement comme bon te semble, mais je regrette cette réaction.
Bonne journée.
le 31 mars 2017 à 10:05
Je vous présente mes excuses si je vous ai offensé ou blessé. Ce n’était pas mon intention. J’ai le défaut de parfois dire les choses sans prêter beaucoup d’attention à la manière dont ce que je dis sera reçu. Ne prenez pas cette “charge” pour vous, elle ne vous visait pas… ne visait personne en particulier… C’est l’effet de ma fatigue concernant certaines formes de coupage de cheveux en quatre concernant la langue française. Dieu sait pourtant qu’on les coupe pourtant déjà en 8 et en 16 par ici…
le 31 mars 2017 à 10:40
Bonjour, c'est vrai que l'on est sur un terrain houleux et passionné mais théoriquement il a raison :
www.ryfe.fr…

Mais contrairement à lui, et étant dans le métier de l'informatique, je pense qu'on devrait laisser les gens l'utiliser, le terme s'étant démocratisé, c'est devenu presque un synonyme.
C'est un peu le même débat que "email", "mail" et "courriel" ou encore "coach" et "entraineur"…
Si les gens veulent utiliser du franglais, plaisent à eux vu que c'est dans le dictionnaire.

Bonne soirée.
le 15 mai 2017 à 22:01
Ce n’est pas du franglais, pas plus que cryptanalyse, cryptanalyste, cryptogramme, cryptographe, etc.
La racine étymologique est grecque
le 16 mai 2017 à 09:03
C'est bien une racine grecque mais le mot en lui-même nous est venu depuis la langue anglaise, car jusqu'à la venu de l'informatique, ce mot n'existait pas dans notre langue car on avait "chiffrage" et "chiffré", malgré que le nom utilisé pour son étude, la "cryptologie" est d'origine grecque.

Il y a bien des exemples de mot anglais nous étant venu qui sont d'origine grecque ou latine mais n'existait pas dans notre langue avec la même définition.

L'exemple le plus drôle étant "magazine", qui a été emprunté à l'anglais, mais qui lui-même avait été emprunté du mot français "magasin" en changeant de sens au passage, et qui était emprunté lui-même de l'arabe "maḵāzin" :
Makazin [ar] -> Magasin [fr] -> Magazine [en] -> Magazine [fr]

D'autre exemple, certain utilise "drastique" pour synonyme de "draconien" alors que dans notre langue on ne l'utilise pas pour la même signification pourtant les mots sont des emprunts du grec mais le mot nous est encore venu de l'anglais dû à de nombreuses traductions erronées.

"Désappointé" est souvent utilisé pour traduire maladroitement "disappointed" qui veux simplement dire "déçu", bien que le mot n'existe plus dans le français contemporain il était utilisé avec une signification similaire en vieux françois, le mot actuelle nous est revenu par l'anglais, mais son origine est latine.

L'origine d'un mot (grecque, latine…) ne signifie pas qu'il nous est venu de cette langue, il peut tout simplement arriver par l’intermédiaire d'une autre langue qui l'avait lui-même emprunté.
le 31 mai 2017 à 20:17
Oui, c’est un anglicisme dans ce sens, mais est-il nécessaire de couper les cheveux en quatre encore une fois ?

Quand un savant allemand donne un nom latin ou grec à une espèce animale ou une fleur, est-ce vraiment un germanisme ?
Quand un savant anglais fait la même chose avec les mêmes racines latines et grecques, est-ce un anglicisme ?
Quand un savant français invente un taxon à partir des mêmes choses, est-ce un francisme ?

Ce n’est pas la logique que nous suivons ici. Si c’est un hellénisme pour les anglophones, c’en est un pour nous aussi. Nous ne faisons qu’emprunter au grec ce qu’ils ont emprunté au grec. À la rigueur, “encrypt” peut être considéré comme un anglicisme à cause du préfixe “en-”, mais dans “crypter” il n’y a aucune racine anglaise.

Par ailleurs, si vous utilisez la nationalité de la personne qui invente un mot pour déterminer son étymologie, vous vous trompez quand même, puisque “encrypt” a été inventé par un Américain, selon le dictionnaire d’Oxford. C’est donc plutôt, selon votre logique, un américanisme, et non un anglicisme… ;)
le 31 mai 2017 à 20:46
Tu as tout à fait raison, c'est pourquoi je suis d'avis que peu importe d'où il peut provenir, il nous est nécessaire.

Il est énormément utilisé, alors qu'il nous soit venu par l’intermédiaire de l'anglais (américain) ou même du grec peu importe.

J'ai juste voulu préciser son origine, je m'excuse si j'ai paru te contredire sur la finalité mais je suis du même avis que toi, ce mot devrait rester dans Grammalecte.

En plus, étant donné qu'il est dans tous les dictionnaires français, on devrait même pas se poser ce genre de question.
le 31 mai 2017 à 20:50

Notification par e-mail    0