OK
AJAX error!

Les forumsDictionnaireFrancisation des antonomases d’origine étrangère

Francisation des antonomases d’origine étrangère

Bonjour,
Je soulève ici le cas particulier de la francisation des antonomases d’origine étrangère (non-francophone). Ces noms, qui correspondent au 6ᵉ message de la politique du dictionnaire(1), méritent de rester le plus proche possible de leur graphie d’origine déposée. Notamment lorsque ils sont parfaitement prononçables « à la française » et n’utilisent que les caractères explicitement reconnus par la législation française(2) et déjà présents dans la ligne « TRY » de la version classique du dictionnaire.

En occurrence j’ouvre / relance le débat pour le kärcher qui mérite, à mon avis, de conserver son tréma sur le « a ».
Je reconnais avoir maintes fois écorché ce nom. Au début, car je ne savais pas comment saisir le tréma sur un clavier. Ensuite, car je n’arrivais pas à me rappeler si celui-ci était situé sur le « a » ou sur le « e ».
Certaines personnes ne le mettent pas car elles :
– ne mettent jamais les diacritiques (accent, tréma, cédille) car pour elles ça sert à rien / c’est facultatif
– ne mettent jamais les diacritiques car s’il en faut un, le correcteur orthographique s’en chargera.
– n’utilisent que les caractères directement accessibles au clavier
– n’ont jamais eu connaissance d’un éventuel tréma sur ce nom
– ne savent pas sur quelle voyelle il est (je sais que je ne suis pas le seul)
– pensent qu’il est sur le « e »
– l’ont déjà mis mais se sont fait corrigées par l’entrée actuelle du dictionnaire (« karcher » sans tréma)

(1) Politique du dictionnaire : grammalecte.net…
(2) Circulaire du 23 juillet 2014 : circulaire.legifrance.gouv.fr…
le 22 novembre 2019 à 00:42
Bonjour,

Je ne me souviens pas qu’il y ait eu de débat sur karcher, et vérification faite c’est moi qui ai ajouté l’entrée directement dans le dictionnaire. Autre vérification faite, je me suis contenté de suivre le Petit Robert qui a ôté ce diacritique. Ce qui me semble parfaitement légitime, attendu que le “ä” n’est présent dans aucun mot français, qu’on ne voit pas ce que ce diacritique apporte, et que la réforme de 1990 recommande d’éviter pour les néologismes et les emprunts les diacritiques inutiles.

Réforme de 1990 :

Emprunts : on francisera dans toute la mesure du possible les mots empruntés en les adaptant à l’alphabet et à la graphie du français. Cela conduit à éviter les signes étrangers (diacritiques ou non) n’appartenant pas à notre alphabet (par exemple, å), qui subsisteront dans les noms propres seulement. D’autre part, des combinaisons inutiles en français seront supprimées : volapük deviendra volapuk, muesli deviendra musli(déjà usité),nirvâna s’écrira nirvana


(www.academie-francaise.fr…)
le 22 novembre 2019 à 08:06
Effectivement je n'avais pas prêté attention à la réforme de 1990. La lecture de ce document confirme que la version sans diacritique est celle qui doit être retenue.
le 22 novembre 2019 à 15:14

Notification par e-mail    0