OK
AJAX error!

Les forumsTribune libreAnnuaire de discussions visant à standardiser les correcteurs

Annuaire de discussions visant à standardiser les correcteurs

Bonjour,

Je viens de tomber sur w3c.github.io… un projet qui vise à standardiser les éditeurs web avancé (rich text editor).

Dans ce projet, j'ai notamment repéré deux choses qui peuvent concerner Grammalecte de très près :
- La partie "Highlight API" pour mettre en évidence les erreurs détectées par un correcteur drafts.csswg.org…
- Le ticket github.com… discutant de la standardisation de l'interface des correcteurs. (coté éditeur et correcteur)
le 30 août 2020 à 15:53
Bonjour,

Merci d’avoir signalé ça. Ce serait super que quelque chose soit fait pour nous faciliter la tâche.
le 31 août 2020 à 06:25
Vu que c’est encore en cours de discussion et que tout le monde peut participer, autant essayer de faire en sorte que l’API résultant de ce processus soit le plus proche possible de besoins de Grammalecte. Histoire de faciliter au maximum les implémentations futures.

À ce titre j’ai vu certains points qui, je pense, méritent d’être suivis de très très près.

1. S’assurer que le texte à examiner soit transmis à un script « router », fourni par le correcteur, et présent dans le navigateur. Vu que tous les autres correcteurs (hors correcteurs orthographiques intégrés au navigateur) envoient ça vers un serveur, je crains que l’envoi d’une requête http devienne le fonctionnement unique retenu.

2. Gestion du formatage au sein du texte à corriger lorsque celui-ci peut faire passer un caractère pour un autre ou lorsqu’une correction doit être appliquée sur du texte partiellement formaté :
a. gestion du formatage au sein du texte à corriger (ex : "m<sup>2</sup>" vs "m²")
b. qui gère la façon dont le formatage est appliqué sur la correction ? (Sur ce point je pense que le consensus devrait aller vers l’éditeur, mais attention du coup au 2.a.)

3. Gestion de la mise en évidence des erreurs. Pour moi le correcteur doit juste donner l’emplacement, le type de l’erreur et éventuellement des détails supplémentaire et des suggestions. Tout le reste devrait être géré par l’éditeur ou le navigateur.
Note : faut aussi voir la gestion des erreurs lorsque il y en a plusieurs sur un même mot.

4. S’assurer que Grammalecte puisse conserver toutes ses fonctionnalités. En l’état actuel des discussions je ne vois aucun point qui permette de conserveur le lexicographe et le formateur de texte.

5. Gommage des différences entre les différents environnements et support de l’écriture correcte du français, si tant est que cela ait sa place dans ce type de normalisation. Je pense, par exemple, au comportement des espaces insécables normales et fines, aux guillemets français pour les citations et à tous les caractères inconnus de 99 % de la population. (Même si, du coup, ça rentre plus dans le bon support d’Unicode que dans l’interface avec les correcteurs)

Par contre, ne connaissant ni suffisamment le fonctionnement de Grammalecte ni les difficultés rencontrées, je ne pourrais pas défendre la majorité des points sus mentionnés.
le 31 août 2020 à 11:50

Notification par e-mail    0